Home Faits Divers Séisme en Turquie : Bixente Hacala narre le « sauvetage in extremis », d’Amar, 13 ans, sept jours après le drame
Faits Divers

Séisme en Turquie : Bixente Hacala narre le « sauvetage in extremis », d’Amar, 13 ans, sept jours après le drame

Par Emmanuelle Fère

Envoyé pour TF1 en Turquie, le journaliste urrugnar s’apprêtait à reprendre la route lorsqu’il a assisté à un ultime sauvetage : Amar, une jeune fille de 13 ans dans les draps où le séisme l’avait engloutie, à Antioche. Témoignage

« Nous sommes sur le retour. Hier soir, en partant, nous avons assisté à un ultime sauvetage », écrit à « Sud Ouest », mardi 14 février, BIxente Hacala, journaliste reporter d’images (JRI) envoyé par TF1 sur les sites dévastés par le séisme, dans le sud-est de la Turquie.

Parti lundi 6 février, le reporter originaire d’Urrugne a passé plusieurs jours à Kahramanmaras, avant de rejoindre Antioche vendredi 10 février. L’ultime sauvetage, a eu lieu lundi 13 février, « au milieu des coups de pelleteuse » : Amar, une jeune fille de 13 ans.

Sur le même sujet

« Nous marchions, la rédactrice et moi, vers la voiture, caméra a la main, quand, au détour d’une rue, elle nous est apparue, dans les bras de ses sauveteurs qui courraient : “ambulance, ambulance, vite ! Elle est vivante, vivante !” »

« Elle s’appelle Amar. Elle a 13 ans et elle nous est apparue comme une Pietà sortie de terre, sept jours jour après le séisme. « C’est un miracle », disait son oncle qui pleurait. C’est probablement l’une des dernières survivantes d’Antioche. Une émotion rare, cette jeune fille qui a déjà tant souffert. Ces yeux verts étaient rougis par les larmes. Je n’arrivais pas à décrocher mon regard à travers l’œilleton de la caméra. »

Amar, 13 ans, a été trouvée recroquevillée dans des draps dans lesquels elle dormait au moment du séisme, dans la ville d’Antioche (Turquie).
Amar, 13 ans, a été trouvée recroquevillée dans des draps dans lesquels elle dormait au moment du séisme, dans la ville d’Antioche (Turquie).

Bixente Hacala

« Une petite main »

Bixente Hacala poursuit : « Amal a été trouvée par hasard, dans un petit trou, recroquevillée dans des draps dans lesquels elle dormait au moment du tremblement de terre, aux côtés de ses parents morts. Le conducteur de la pelleteuse a vu une petite main bouger, pendant qu’il démolissait le bâtiment. »

Elle représente la douleur et l’espérance à la fois

« Nous ne la connaissions pas, et pourtant nous avions l’impression de toujours l’avoir connue, ajoute-t-il. Elle représente la douleur et l’espérance à la fois. Nous avons dit adieu à tous ces gens que nous avons rencontrés ici, pendant cette douloureuse semaine et que nous laissons à leur destin tragique. Elle s’appelle Amar, je ne l’oublierai jamais. »

Related Articles

Faits Divers

Accident de Pierre Palmade : l’humoriste et ses deux passagers entendus par les enquêteurs

Les investigations sur la grave collision provoquée par Pierre Palmade se sont...

Faits Divers

Un amateur de base-jump se tue en sautant d’une falaise dans les Pyrénées

L’homme de 44 ans, amateur de base-jump, a chuté d’une falaise de 30...

Faits Divers

Turquie: arrestation d’un homme qui tentait de voler un bébé rescapé du séisme

Un homme a été arrêté après avoir tenté de voler un bébé...

Faits Divers

Dans les Pyrénées, un base-jumper amateur se tue en sautant d’une falaise

Un homme de 44 ans a été retrouvé mercredi 15 février alors...