Formule 1

« Si la voiture est mauvaise, c’est le problème de Mercedes, pas celui de la FIA »

Jacques Villeneuve s’est montré à nouveau critique envers Mercedes, estimant que si la voiture était mauvaise, c’était leur problème et pas celui de la FIA. En revanche, il a félicité la performance de Lewis Hamilton lors du Grand Prix du Canada.

Le champion du monde F1 1997 a en effet loué le talent de Lewis Hamilton indiquant qu’il avait su tirer le meilleur de la monoplace lors de ce Grand Prix à Montréal et qu’il avait pris les bonnes décisions. Dans sa chronique d’après-course sur le site Formule1.nl, Jacques Villeneuve a confié : « Il y a quelques semaines, j’étais très critique envers Lewis Hamilton, alors maintenant je dois lui faire un compliment. La voiture était compétitive [lors du Grand Prix du Canada] et Lewis a très bien piloté. C’était important pour lui de monter sur le podium. »

Lors des qualification du GP du Canada, Lewis Hamilton a signé le quatrième temps alors que son coéquipier George Russell a tenté le pari osé de chausser des pneus Slicks en conditions humides, ce qui ne lui a pas réussi (à lire ici).

« Samedi, Lewis Hamilton a remporté le duel de qualifications après cet étrange pari de George Russell. Et il a su tirer le maximum de la course, a pris les bonnes décisions et il avait la vitesse. » a indiqué Jacques Villeneuve.

« La saison a été difficile et c’est peut-être le coup de boost dont il avait besoin. Peut-être que ses mauvais moments sont maintenant derrière lui et qu’il est de retour en mode combat. »

Au sujet du projet de la FIA d’introduire des changements pour réduire ou éliminer le problème de « marsouinage », Jacques Villeneuve considère injuste d’imposer à d’autres équipes des changements alors qu’elles ont elles-mêmes travaillé pour résoudre ce problème.

« J’ai été moins impressionné par Toto Wolff et la campagne Mercedes. Ils ont toujours tout fait pour conserver leur avantage au fil des années. Maintenant, ils ont construit une mauvaise voiture et c’est leur problème, pas celui de la FIA. D’autres équipes ont également résolu le problème, pourquoi devraient-elles maintenant être punies par un changement de règle ? »

« Je pense que Mercedes a trouvé quelque chose, comme si c’était déjà prêt. Ils rebondissaient moins et étaient rapides, ils n’ont certainement pas augmenté la hauteur de caisse. »

Toujours au sujet du marsouinage et plus précisément des problèmes qu’il peut engendrer pour les pilotes, le Canadien considère que le risque fait partie de la course. Il ne comprends donc pas les plaintes de l’équipe au sujet du danger pour la santé et la sécurité des pilotes :

« Je ne comprends pas les ‘gémissements’ constants. La course est dangereuse. L’inhalation de carbone de vos freins est également mauvaise pour la santé, tout comme les forces G ou la déshydratation pendant une course longue et chaude. Personne n’oblige Mercedes à configurer sa voiture comme ça. » a conclu Jacques Villeneuve.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 243

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!