Home Faits Divers Tarn : sans permis, sans assurance et en état d’ébriété, il roule à 140 km/h pour échapper à la police
Faits Divers

Tarn : sans permis, sans assurance et en état d’ébriété, il roule à 140 km/h pour échapper à la police

l’essentiel L’automobiliste âgé de 31 ans, domicilié à Carmaux, a été interpellé par les policiers albigeois dans la nuit de dimanche à lundi. Jugé ce mardi après-midi en comparution immédiate, il a été condamné à 16 mois de prison ferme, avec maintien en détention.

Il était minuit passé, dans la nuit du 22 au 23 janvier, lorsqu’une patrouille du commissariat d’Albi a croisé un automobiliste, à la conduite suspecte, en train de remonter les Lices Jean-Moulin en direction de la place Jean-Jaurès, dans le centre-ville de la cité épiscopale.

L’homme a fini par se garer, sur une place réservée aux handicapés devant l’épicerie de nuit de l’avenue Gambetta, mais quand la patrouille de police est arrivée à la hauteur du véhicule, ils n’ont trouvé personne à l’intérieur.

Ce n’est que vers 2h du matin que la même patrouille croise à nouveau la Peugeot 407 de l’individu, cette fois en train de rouler sur le boulevard Paul Bodin. Les policiers décident de le contrôler et activent sirène et gyrophare. Mais l’automobiliste ne s’arrête pas : au contraire, il accélère pour leur échapper.

Dans leur procès-verbal, les policiers indiqueront que le compteur de leur véhicule a atteint les 80 km/h, à l’approche du giratoire du Lude, alors que l’homme tentait de rejoindre la rocade, puis les 140 km/h. C’est grâce à une herse (stop-stick) posée sur la route par un policier que le chauffard a finalement pu être interpellé : le pneu avant gauche a éclaté et sa voiture s’est arrêtée 200 mètres plus loin.

Selon les policiers, l’homme sentait l’alcool. Il parlait avec difficulté et sur un ton menaçant. Lors du contrôle, ils ont constaté par ailleurs que son permis de conduire avait été annulé et que le véhicule n’était pas assuré. L’homme a été placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue au commissariat d’Albi, où il a été auditionné lundi en début de matinée.

« J’en avais marre d’attendre »

Placé sous mandat de dépôt à l’issue de son défèrement au parquet, l’automobiliste a comparu sous escorte mardi après-midi devant le tribunal correctionnel d’Albi, pour conduite sous l’emprise d’un état alcoolique en récidive, sans assurance, et pour refus d’obtempérer.

À la barre du tribunal, il raconte avoir passé la soirée de dimanche à Albi pour manger et boire quelques bières. Il explique avoir « repéré » la police la première fois et qu’il a donc garé sa voiture jusqu’à 2h du matin pour « décuver ». En attendant, il est entré dans l’épicerie de nuit pour acheter…des bières. 

La présidente Arrial lui demande s’il reconnaît avoir accéléré lorsque les policiers ont tenté de le contrôler la deuxième fois. Il répond par l’affirmative : « Oui, j’en avais marre d’attendre, je voulais rentrer chez moi ».

Concernant l’annulation de son permis de conduire depuis juin 2021, il assure aux magistrats qu’il n’était pas au courant : l’avis a été reçu à son domicile alors qu’il se trouvait à cette époque… en prison. Pour le défaut d’assurance du véhicule, il indique au tribunal que ce dernier appartient à son frère et que là non plus il n’était pas au courant.

16 condamnations au casier

L’homme, domicilié à Carmaux, est déjà connu de la justice.16 condamnations inscrites à son casier depuis 2007, dont plusieurs pour des délits routiers. Il était sorti de prison en juillet dernier, suite à un aménagement de peine.

La procureure d’Albi, Stéphanie Bazart, a souligné que le prévenu « ne remet absolument pas en cause son comportement dangereux » et qu’il « n’a pas la volonté de traiter son problème d’alcoolisme ». Son avocate, Me Bréjaud, estime au contraire qu’il était « en phase de réinsertion », ayant trouvé un emploi de chauffeur livreur dès sa sortie de prison et diminué sa consommation d’alcool.

Le tribunal l’a condamné à une peine de 12 mois de prison ferme avec maintien en détention. Un précédent sursis a aussi été partiellement révoqué, à hauteur de 4 mois. 

Aller à la source
Author:

Related Articles

Faits Divers

Vidéo. États-Unis : un train de produit chimique déraille et provoque un énorme incendie

Un train convoyant un produit chimique a déraillé dans le nord des...

Faits Divers

Gironde : cinq voitures en feu devant un château du Médoc en ruines

Un gros panache de fumée a permis de donner l’alerte. Vers 13 h 30,...

Faits Divers

Enquête ouverte pour vol et chantage après une plainte de la superstar Aya Nakamura

Une enquête pour vol et chantage a été ouverte après une plainte...

Faits Divers

Les CRS portent secours à deux jeunes randonneurs bloqués en montagne de nuit

Deux étudiants partis en randonnée se sont retrouvés en fâcheuse posture et...