Home En bref « Terres d’Argentan » ne fait pas l’unanimité au Conseil communautaire
En bref

« Terres d’Argentan » ne fait pas l’unanimité au Conseil communautaire

Archives. Frédéric Leveillé lors d'un conseil communautaire en octobre 2022.
Archives. Frédéric Leveillé lors d’un conseil communautaire en octobre 2022. ©Robin PETER

« Terres d’Argentan » ne fait pas l’unanimité.

Le conseil communautaire d’intercommunalité d’Argentan, dans l’Orne, a voté, mardi 24 janvier 2023, le changement de dénomination de la communauté de communes.

Présentée le 19 décembre à la presse locale, la nouvelle dénomination « Terres d’Argentan » doit remplacer « Argentan Intercom ».

À lire aussi

  • Argentan intercom change d’identité pour devenir Terres d’Argentan

Mais ce changement ne fait pas l’unanimité au sein du conseil communautaire.

Roger Ruppert, maire de Moulins-sur-Orne, s’insurge : « À quoi cela sert de changer de nom, mis à part dépenser 36 000 euros ? »

L’élu a également exprimé son mécontentement quant au choix du terme « Terres d’Argentan » : « Ça veut dire que ce sont des terres qui appartiennent à Argentan ? », questionne-t-il.

En réponse à cette remarque, Philippe Toussaint, premier vice-président, délégué à l’attractivité du territoire, fait valoir que le terme « Terres », fait référence « à un territoire » et a pour objectif de « sortir du seul nom d’Argentan ».

Six élus contre

Le président de l’intercommunalité, Frédéric Leveillé, s’est dit « surpris par cette remarque ». « On a travaillé ça collectivement », plaide-t-il.

À lire aussi

  • Le maire d’Argentan vous invite à ses voeux

Il a réaffirmé l’objectif poursuivi par ce changement de dénomination : « l’idée, c’est d’avoir une marque de territoire ».

Un nom « intéressant » en termes de « marketing territorial et d’identification », défend-il.

Et mentionne au passage la distinction entre le nom donné au territoire « Terres d’Argentan » et le nom de l’institution, « Terres d’Argentan Interco ».

Six élus se sont opposés au changement de nom, trois autres se sont abstenus.

Les communes membres de l’intercommunalité disposent dès à présent d’un délai de trois mois pour valider ce choix en conseil municipal.

Nicolas Drouet, élu à Lougé-sur-Maire, a demandé au président de l’intercommunalité ce qu’il se passerait dans le cas où une commune viendrait s’opposer à la nouvelle dénomination.

« On verra », répond Frédéric Leveillé, « ce serait assez peu cohérent par rapport au travail qui a été fait ».

Related Articles

En bref

Marne : Sylvie Bruneaux devient la nouvelle bâtonnière de saint Vincent

Fête faite de traditions, la Saint-Vincent fait honneur au village. ©LPB C’est...

En bref

Marne : le brevet des collèges, souvenir pour les uns, angoisse pour les autres…

Des élèves fiers de recevoir leurs diplômes ©DR Ils sont 73 anciens...

En bref

Foot (N3). Fougères poursuit son impressionnante série

Simon, double buteur ©La Chronique républicaine Il ne fallait pas arriver en...

En bref

Château-Thierry : collège et lycée à l’heure allemande

À l’issue de la réception à l’hôtel de ville. ©LPB Les élèves...