A la une

Tonneins. Augmenter les salaires des médecins du centre de santé pour en attirer de nouveaux

Le centre de santé du bassin tonneinquais commence à subir les effets indésirables de son succès...
Le centre de santé du bassin tonneinquais commence à subir les effets indésirables de son succès… (©Le Républicain 47 – archive)

Victime de son succès. Voilà comment on pourrait résumer la situation du centre de santé du bassin tonneinquais.

Sans affolement et avec des perspectives pour ne pas que la situation se dégrade, les bilans ont été détaillés lors de la récente assemblée générale.

Hausse exponentielle de l’activité

En 2020 :

  • 21.858 consultations ont été enregistrées
  • 2.700 patients ont choisi le centre de santé comme médecin traitant
  • Les finances étaient équilibrées avec près de 800.000€ de recettes et environ 736.000€ de dépenses

Une situation saine mais qui pourrait se dégrader compte tenu de l’évolution de la structure.

Car juste durant les 10 premiers mois de 2021, la fréquentation est équivalente à celle de toute l’année 2020 avec 710.000€ de recette et 698.000 de charges. Depuis, la patientèle a nettement augmenté et est passée de 2.700 à 3.662.

Plus d’attente avant d’avoir un rendez-vous

Cette augmentation d’activité a un effet sur la prise en charge des patients. Et il est bien là le problème…  La demande de patients est forte et il est difficile de leur proposer un délai de rendez-vous difficile.

Le secrétariat reçoit chaque jour 570 appels (soit 14 – 15.000 par mois). Une ligne téléphonique dédiée aux urgences pour les professionnels de santé. Aussi est-il conseillé de prendre les rendez-vous via Doctolib.

Recruter et augmenter

Ceci implique deux impératifs :

  • fixer les médecins salariés déjà présents (7 médecins salariés, à temps plein ou partiel, et deux médecins remplaçants)
  • en recruter de nouveaux

« Il faut augmenter la rémunération de l’acte pour être compétitif à ce qui se fait ailleurs »

docteur Tallec

De nouveaux cabinets

Pour pallier les départs à la retraite des médecins des communes alentour, il faut aussi un cinquième cabinet à l’intérieur du centre mais également ouvrir des antennes. Deux sont en projet : au Mas d’Agenais et à Clairac. Pour cela, il faudra également embaucher des secrétaires…

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Républicain Lot-et-Garonne dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire