Toto Wolff salue les décisions prises par la FIA

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, pense que la FIA a pris les bonnes mesures avec son plan d’action post-Abou Dhabi et a démenti les rumeurs selon lesquelles le retour de Lewis Hamilton sur la grille cette année dépendait de l’avenir de Michael Masi.

Le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a fait la une des médias après le Grand Prix d’Abou Dhabi pour les décisions très controversées qu’il a pu prendre durant cette finale de la saison 2021 et qui ont eu un impact direct sur le championnat du monde pilotes. Deux mois plus tard, l’Australien a finalement perdu son poste de directeur de course à la FIA (il s’est vu confier un autre poste), l’instance dirigeante ayant décidé de mettre en place à partir de 2022 un système de rotation avec Niels Wittich et Eduardo Freitas partageant le rôle de directeur de course cette année, alors qu’ils auront également le soutien à distance d’autres membres de la FIA présents dans une salle située dans les locaux de l’instance dirigeante durant les courses.

En plus de cette décision forte, la FIA a également décidé de mettre en place un système VAR similaire à ce que l’on peut voir au football, tandis que les équipes ne pourront plus contacter directement la direction de course durant un Grand Prix pour autre chose que des questions de sécurité.

S’exprimant ce vendredi dans le cadre de la présentation de la Mercedes W13, Toto Wolff a salué les mesures prises par la FIA d’écarter Michael Masi et de mettre en place une nouvelle structure : « Évidemment, il y avait cette ombre avec le championnat des pilotes, le championnat de Lewis, la situation à Abou Dhabi. » a déclaré Wolff.

« Je pense que c’est très encourageant de voir les mesures qui ont été prises. Il y a désormais une structure beaucoup plus robuste et une structure de soutien pour le directeur de course. La FIA a déclaré qu’il y aurait maintenant une salle de contrôle de course virtuelle. Une technologie de pointe et des nouveaux gars seront en place dès les tests de Barcelone. Je pense que ce sont de bonnes choses. »

Concernant les spéculations selon lesquelles Lewis Hamilton ne reviendrait pas en F1 en 2022 si Michael Masi conservait son poste, Wolff a répondu à la BBC : « Je pense que c’était à Lewis lui-même de décider comment digérer les événements d’Abou Dhabi et de même pour l’équipe. Nous sommes passés à autre chose. »

« Maintenant, c’est du passé et ce n’est pas quelque chose que nous allons ressasser, mais ce n’était pas une condition [pour qu’Hamilton revienne]. Je connais Lewis depuis longtemps et je n’étais pas préoccupé par son départ, mais cela a évidemment eu un impact sur lui. »

« Quand tout ce que vous faites n’est qu’une question d’équité et de justice et que cela vous arrive, je comprends qu’il est assez difficile de faire face à cela. »

Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *