A la une

Toulouse. « L’Autan, le vent qui rend fou » : et si ce n’était pas qu’une légende urbaine ?

Le vent d'Autan frappe la ville de Toulouse depuis plusieurs jours maintenant.
Le vent d’Autan frappe la ville de Toulouse depuis plusieurs jours maintenant. (©Illustration / Adobe Stock)

Selon un dicton du Tarn, « quand l’Autan souffle, les fous d’Albi dansent ». Croyances populaires, phénomène constaté et approuvé par la science… Qu’en est-il réellement ? 

Le vent d’Autan peut impacter notre humeur

Ces derniers jours, le vent d’Autan frappe fort à Toulouse et a même atteint les 110 km/h. Et autour de ce phénomène météorologique, de nombreuses croyances populaires circulent et racontent qu’il rendrait « fou ». Et bien c’est un fait, ce vent d’Autan peut réellement impacter notre humeur. D’après Pascal Boureau, ancien prévisionniste chez Météo France, les personnes les plus touchées sont généralement celles ayant des troubles psychiques.

« C’est un fait, le vent d’Autan peut jouer sur notre mental. Il se caractérise par des rafales qui se manifestent de façon irrégulière comme des coups de boutoir. Ca peut en agacer et en irriter plus d’un ».

Pascal Boureau

Ce phénomène peut se manifester de plusieurs manières, on peut se sentir irrité, énervé et avoir même des tendances agressives comme le confie Pascal Boureau à Actu Toulouse. Et si cette forte « irrégularité » peut en agacer certains, elle n’est pas la seule explication. 

Un surplus d’ions positifs 

Ce fameux vent d’Autan passe par des montagnes dans l’Aude où les roches cristallines sont nombreuses. En se déplaçant à travers ces roches, il emporte avec lui des particules d’ions positifs qui ont un réel impact négatif sur l’organisme humain. Lorsque les rafales frappent Toulouse par exemple, l’atmosphère se déséquilibre en raison d’ions positifs bien plus nombreux qu’en tant normal. 

« Nous retrouvons dans l’air des ions positifs ainsi que des ions négatifs. Les ions négatifs sont bénéfiques pour notre santé et peuvent créer un réel sentiment d’apaisement ».

Pascal Boureau

Alors forcément, si les ions positifs sont plus présents que les ions négatifs, l’atmosphère peut déclencher chez certains un sentiment d’irritabilité accrue voire des crises de migraine. 

Et d’un point de vue médical, une étude avait été menée en 1983 au CHU de Rangueil par trois chercheurs : R. Franc, J. Claverie et P. Moron. Par la suite ils expliquaient alors que le vent d’Autan « a une action défavorable notamment sur les gens à antécédents psychiatriques qui sont d’une plus grande météo sensibilité ».

Une baisse d’intensité depuis jeudi

Bonne nouvelle, après plusieurs jours d’alerte de vents violents, les rafales ont perdu en intensité depuis jeudi 24 mars 2022. Comme l’explique Pascal Boureau, l’anticyclone migre vers l’Angleterre, tout en perdant un peu de puissance.

Vidéos : en ce moment sur Actu

En conclusion, ce n’est pas une légende, le vent d’Autan peut réellement rendre les gens « fous » !

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 968

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.