tout comprendre à l’affaire qui empoisonne le football français

Une enquête explosive. Dans son édition du jour Le Parisien révèle de nombreuses informations sur l’affaire Aminata Diallo et Kheira Hamraoui. Cette dernière avait été agressée à coups de barre de fer le 4 novembre 2021 par plusieurs hommes. L’enquête conduite par les policiers de la PJ de Versailles s’était immédiatement intéressée à Aminata Diallo en novembre dernier. La piste du règlement sportif – les deux joueuses étaient à cette époque coéquipières au PSG et en Équipe de France – avait été privilégiée par les enquêteurs. Aminata Diallo avait alors fait 48 heures de garde à vue avant qu’elle ne soit relâchée faute de preuves. 

La piste du règlement sportif privilégié

Mais l’enquête a été totalement relancée le 16 septembre dernier. La joueuse native de Grenoble a été interpellée, placée en détention et mise en examen en compagnie de quatre autres personnes. Depuis les révélations fusent et la piste du règlement sportif pour écarter Kheira Hamraoui du PSG et de l’Équipe de France, où les deux joueuses sont concurrentes, tient de nouveau la corde.

Le PSG sous la menace de divers chantages

Selon Le Parisien, l’agression de la joueuse de 32 ans aurait été commanditée par Aminata Diallo et César M., agent officieux de plusieurs joueuses au PSG, dont Aminata Diallo et de la star Marie-Antoinette Katoto. L’enquête révèle qu’un corbeau, échangeant régulièrement avec César M., aurait passé des appels anonymes malveillants à diverses joueuses parisiennes pour mettre à mal la réputation de Kheira Hamraoui.

Une haine entretenue par Aminata Diallo. Selon les micros placés dans son appartement, les enquêteurs auraient découvert trois jours avant la demi-finale de Ligue des Champions contre Lyon, que la joueuse aurait « pété un plomb » après avoir appris la titularisation de sa rivale. « C’est grave […] à un moment donné, s’ils se permettent de faire ça, c’est parce que les joueuses, elles ne font rien, elles ne disent rien […] les filles réveillez-vous […] le problème, c’est pas Kheira, le problème c’est le coach et Ramé », lance Aminata Diallo à son « agent ».

Résultat : deux jours après ses paroles et à la veille du match, une bagarre éclate entre plusieurs joueuses dont Sandy Baltimore avec Kheira Hamraoui conduisant à la non-titularisation de la joueuse de 32 ans.

Des pressions pour obtenir une prolongation de contrat

Mais ce n’est pas tout. Ces mystérieuses personnes, gravitant autour d’Aminata Diallo, auraient menacé le 7 avril dernier Ulrich Ramé, alors directeur sportif de la section féminine du PSG, de révéler au grand jour l’affaire Didier Ollé-Nicolle (l’entraîneur a depuis été évincé pour « comportement inapproprié »), pour obtenir la prolongation de Marie-Antoinette Katoto et Aminata Diallo, mais aussi pour écarter Kheira Hamraoui du PSG et des Bleues.

Depuis, Aminata Diallo n’a pas été prolongée par le PSG et se retrouve sans club. Quant à Kheira Hamraoui, elle s’est dite dans une interview au Journal du Dimanche « dévastée, meurtrie et inquiète ». Une version confirmée par son avocate, qui a déploré sur Europe 1 Sport dimanche le « manque de soutien » du PSG dans cette histoire. « Je suis profondément choquée qu’un aussi grand club que le Paris Saint-Germain ne se soit pas exprimée. Leur silence est assourdissant », avait expliqué Me Julia Minkowski.

Mais depuis, la joueuse a obtenu depuis une bonne nouvelle : elle a été réintégrée dans l’effectif ce lundi, a annoncé le PSG.

Un projet de documentaire avec la mère de Kylian Mbappé 

Un autre volet de l’affaire a intrigué les enquêteurs de la PJ de Versailles. Aminata Diallo et César M. auraient confié se « sentir intouchables au club ». Un sentiment qui s’explique, selon l’enquête, par la proximité d’Aminata Diallo avec la famille Mbappé. Contactée par Le Parisien, Fayza Lamari (la mère de Kylian Mbappé) a confirmé avoir rencontré à trois reprises l’ancienne joueuse du PSG afin de travailler sur un projet de documentaire autour de cette affaire.

Mais une conversation interceptée par les enquêteurs entre un ancien journaliste de L’Équipe, très proche du clan Mbappé, et Aminata Diallo laisse penser que Fayza Lamari aurait joué de son influence pour obtenir une prolongation du contrat d’Aminata Diallo.

Des faits expliqués par la mère de Kylian Mbappé : « J’ai évoqué le sujet de la prolongation de contrat d’Aminata Diallo avec les dirigeants du PSG, mais de façon très informelle, désintéressée et toujours dans le contexte du projet de documentaire », explique-t-elle au journal francilien, assurant avoir « pris ses distances » depuis avec la joueuse.



Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.