A la une

Traileur, Kévin Raimond, de Bagnoles de l’Orne Normandie, veut tenter la Diagonale des fous

BAGNOLES KEVIN RAIMOND TRAILEUR CASARPROD
Hugues Sucre, Kévin Raimond et Philippe Blanchard, vainqueurs ex aequo du Raid de l’Archange 2022. ©Photo Casarprod.

Gestionnaire depuis 3 ans du gîte et des tipis de la Passée à Bagnoles de l’Orne Normandie, Kévin Raimond, 31 ans, est un sportif assidu.

« J’ai fait du basket durant 25 ans à La Ferté-Macé, Alençon » explique-t-il.

Mais sa passion pour la course à  pied est née par hasard. « Un jour, avec une amie, on s’est dit : pourquoi ne pas faire un marathon ? Je me suis mis à m’entraîner à courir régulièrement et j’ai maigri direct, se souvient-il. En décembre 2018, on faisait le marathon de l’Espoir de Sully-sur-Loire dans le Loiret. Pour cette première, cela a été très compliqué. J’ai eu beaucoup de douleurs. Mais je suis allé jusqu’au bout en effectuant les 42,195 km en 4 h 50 ». 

« J’aime toujours faire plus »

Et sa découverte de la course nature a coïncidé avec son recrutement par Bagnoles-de-l’Orne tourisme, pour gérer l’hébergement au Village de la Passée, en lisière de la forêt des Andaines.

« Cette année-là, une Station trail® était en création à Bagnoles avec 12 circuits, et j’ai aidé à leur mise en place en courant au moins deux fois par semaine pour repérer les chemins. C’est d’ailleurs à cette occasion que j’ai vraiment découvert cette forêt ». 

Kévin Raimond va alors se prendre au jeu et enchaîner les épreuves. Au printemps 2019, il est au départ du trail des Collines normandes à Condé-sur-Noireau. « C’était un circuit de 25 km, plutôt vallonné. Dans ce type de course, il faut s’hydrater, gérer son allure en s’économisant le plus possible, et éviter de se blesser ».

En juin, il s’attaquait avec son frère au trail d’Ecouves (60 km) et à la Barjo dans le Nord Cotentin (90 km). En septembre 2020, il participait à l’organisation de la première édition de Bagnoles Normandie trail. « J’ai réalisé le balisage et servi de serre file à la course des 100 km ».

Vidéos : en ce moment sur Actu

En mai dernier, avec Stéphane Roullier, il réalisait une vidéo de promotion pour l’édition 2022, en s’élançant pour le Bagnoles Normandie Mont Blanc Challenge. « L’objectif était d’effectuer 4 808 mètres de dénivelé en 24 heures. Comme j’aime toujours faire plus, j’ai atteint les 8 849 mètres de l’Everest et les ai dépassés pour arriver à 9 000 mètres ». 

Ambassadeur de Bagnoles

Cette année 2022, le jeune coureur amateur est sponsorisé par Bagnoles-de-l’Orne tourisme « pour participer à plusieurs courses tout en assurant la promotion de la Station trail® bagnolaise, explique Axel Ravet, responsable du service communication. Nous lui fournissons tout l’équipement vestimentaire avec le logo Be Bagnoles, qui est notre marque ». 

Ainsi, en mars, « histoire de se remettre en jambes après l’hiver », Kévin Raimond était aux départs des 25 km et 80 km en Bourgogne. Le même mois, il enchaînait avec un trail à Saint-Pierre-de-Plesguen (35), avec deux courses de 32 et 62 km, sous la bannière de Bagnoles Oxygène. Les 30 avril et 1er mai, c’était le Rock n’Trail à Muneville-le-Bingard, dans la Manche. « L’objectif de cette course de 24 heures est de réaliser un circuit de 7,5 km dans une carrière en moins d’une heure, sinon c’est l’élimination. Je suis allé au bout et j’ai donc effectué 180 km ».

Le 16 juin dernier, notre traileur bagnolais s’attaquait pour la seconde année au Raid de l’Archange dans la Manche : un ultra-trail de 306 km à effectuer en quatre étapes de 75, 77, 102 et 52 km. « En 2021, nous étions partis du Mont Saint-Michel, et j’avais terminé 3e. Cette année, nous étions 18 à partir de Beaumont-Hague, et nous n’avons été que 8 à franchir la ligne d’arrivée. On avait du sable, de la roche. J’ai remporté l’épreuve ex aequo avec Hugues Sucre et Philippe Blanchard, en un peu plus de 43 heures ». 

La Diagonale des fous

Au fil du temps, Kévin repousse les limites grâce à un entraînement qu’il doit concilier avec son travail.

Je m’entraîne souvent le soir, même parfois la nuit. Depuis l’an dernier, je fais environ 300 km par mois

Kévin Raimond

« Du 20 au 23 octobre, j’irai à la Réunion pour la Diagonale des Fous, un raid de 164 km, avec 10 210 m de dénivelé positif, annonce-t-il. Ce qui me motive dans la course nature, au-delà de l’aspect sportif, c’est d’aller à la découverte de sites ». 

En attendant, il sera à nouveau partie prenante dans l’organisation du Bagnoles Normandie trail prévu du 23 au 25 septembre avec : ultra-trail de 100 km, trails de 21 ou 42 km, marches nordiques chronométrées sur les mêmes distances, trail découverte de 8 km, marche nordique sous la forme d’une rando de 12 km, mais aussi défi kid, parcours entre 900 et 2 400 m adapté aux enfants. Inscriptions en ligne sur www.bagnolesdelorne.com.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Publicateur Libre dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 348

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!