En bref

Ukraine : les forces russes organisent des « référendums » d’annexion dans plusieurs régions

Sept mois après le début de l’invasion, les forces d’occupation russes organisent des « référendums » dans quatre régions ukrainiennes, pour savoir si elles veulent être rattachées à la Russie.

L’Institut américain pour l’Etude de la Guerre affirme que les responsables russes ont également mis en place des bureaux de vote en Russie, manifestement pour permettre aux résidents ukrainiens déplacés de force, voire kidnappés, de « voter » pour le référendum.

Les quatre régions concernées par ce vote sont partiellement ou totalement occupées par les forces russes. La plupart de la population qui vivait dans ces zones a fui la guerre.

Mais en ce qui concerne Donetsk et Zaporijjia , de grandes parties de ces régions sont toujours contrôlées par les forces ukrainiennes.

Selon l’Institut , les responsables de l’occupation en Ukraine s’attendent probablement à être contraints de fournir des effectifs pour répondre aux quotas de mobilisation régionaux russes après l’annexion illégale par le Kremlin des territoires ukrainiens occupés.

Le point sur les affrontements

Par ailleurs, c’est à la frontière de ces régions que se poursuivent de violents affrontements.

Les forces ukrainiennes auraient poursuivi des opérations de contre-offensive le long de la frontière des régions de Kharkiv-Lougansk et auraient continué leur progression vers Lyman.

Les troupes russes ont déclaré avoir bombardé Yatskivka, ce qui indique que Moscou vise les positions ukrainiennes récemment conquises dans cette région.

Le ministère britannique de la Défense a également publié son dernier rapport d’évaluation, affirmant que « la situation sur les combats restait complexe »

Selon le rapport, « l’Ukraine exerce désormais une pression sur un territoire que la Russie considère comme essentiel pour ses objectifs de guerre ».



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 13 160

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.