En bref

Un an après l’assassinat du président haïtien, un suspect remis en liberté en Turquie

La justice turque a rejeté ce lundi une demande d’extradition et ordonné la libération d’un homme détenu depuis novembre dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, tué l’an dernier par un commando armé, a rapporté l’agence de presse turque DHA.

Samir Handal avait été arrêté le 15 novembre à l’aéroport d’Istanbul, en provenance des Etats-Unis, avant d’être placé en détention.

Selon DHA, un tribunal d’Istanbul a rejeté lundi une demande d’extradition vers Haïti du ressortissant jordanien – qui a toujours nié les accusations pesant contre lui – et ordonné sa remise en liberté.

Les avocats turcs du suspect avaient notamment fait valoir que la notice rouge d’Interpol à l’encontre de leur client avait été levée.

Le suspect a lui affirmé qu’il risquait d’être torturé ou tué en cas d’extradition vers Haïti.

Trois autres individus, soupçonnés d’avoir joué un rôle dans l’assassinat du président haïtien Jovenel Moïse, ont été inculpés ces derniers mois par la justice américaine pour complicité de meurtre. Parmi eux figure un ex-sénateur haïtien.

Le 7 juillet 2021, un commando avait fait irruption dans la résidence privée du président haïtien Jovenel Moïse à Port-au-Prince et l’avait abattu de 12 coups de feu.



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 13 134

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.