A la une

Un bateau échoué sur les rochers à Saint-Cast-le-Guildo

Un bateau échoué sur les rochers de Pen Guen à Saint-Cast-le-Guildo.
Un bateau échoué sur les rochers de Pen Guen à Saint-Cast-le-Guildo. ©Thierry Giordana

L’affaire n’est pas banale mais elle n’a pas encore fait le tour de la commune le lendemain de l’échouage.  C’est l’un des correspondants du Petit Bleu, en visite à Saint-Cast-le-Guildo, qui a pris les photos, étonné du phénomène, mercredi 29 septembre 2021, à l’est de la plage de Pen Guen. Mais que fait donc ce petit pêche-promenade au milieu des moules?


En juillet dernier, à Saint-Malo, le pilote du bateau retrouvé perché près du Petit Bé avait expliqué avoir été « pris par inadvertance en passant trop près du Petit Bé. » Il avait été débarqué par les pompiers et le bateau pris en charge par la SNSM.

En août, à Houat, près de Belle Ile, c’était une tout autre histoire. Un voilier échoué avec six personnes avait dû être renfloué, la SNSM n’ayant pu le sortir de sa mauvaise posture.

« Les amarres ont lâché »

Et, à Saint-Cast, voilà une troisième version pour le bateau échoué. « Ce sont ses amarres qui ont lâché », explique Germain Velly, adjoint en charge des affaires portuaires à la commune de Saint-Cast.

Les cordes qui le reliaient à une bouée au niveau de la Garde ont cassé ou se sont distendues du fait d’un noeud mal serré. « C’est souvent de la négligence », retient l’élu, « avec des noeuds mal faits ou du matériel usé et ça arrive assez fréquemment, à peu près une fois par an. Mais, le plus souvent, les bateaux arrivent sur les plages car on l’observe surtout après un bon coup de tabac… »

Plusieurs jours de solitude

Un bateau échoué sur les rochers de Pen Guen à Saint-Cast-le-Guildo.
Le bateau échoué devrait rester encore quelques jours dans les rochers. ©Thierry Giordana

Les rochers étaient donc les plus proches pour accueillir ce petit bateau perdu qui risque de rester quelques jours isolé car nous sommes en période de mortes-eaux.

Le très faible coefficient de marée actuel ne permet pas au bateau de reprendre la mer car il se trouve environ à 10 mètres au-dessus du niveau de l’eau. « Il faut qu’il y ait suffisamment d’eau sous le bateau pour qu’il puisse repartir », souligne l’élu, « et c’est au propriétaire du bateau de faire les démarches nécessaires, il est prévenu et est sur place. »

Un autre bateau sera nécessaire pour tirer celui ci de son mauvais sort, ami solide ou SNSM si besoin. Les opérations de sauvetage devraient avoir lieu dans quelques jours, dimanche, un coefficient de 62 est attendu et lundi, 78. « Mais il n’y a aucune inquiétude à avoir, le  bateau n’est pas en danger », soutient Germain Velly.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Le Petit Bleu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 11 071

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.