Home En bref Un chat meurt après avoir contracté la grippe aviaire, une première en France
En bref

Un chat meurt après avoir contracté la grippe aviaire, une première en France

La mairie de Claye-Souilly va confier à une association la gestion des chats errants dans la ville, en 2022.
Dans les Deux-Sèvres, un chat a dû être euthanasié après avoir contracté la grippe aviaire, une première en France. (©C.C. / La Marne)

C’est la première fois qu’une telle contamination est observée en France. Dans les Deux-Sèvres, un chat a été testé positif à la grippe aviaire. Fortement malade, il a dû être euthanasié, a annoncé l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) dans un communiqué, mardi 24 janvier 2023.

« La multiplication de ces transferts viraux des oiseaux vers les mammifères dans les différents pays appelle à la vigilance, car cela pourrait faciliter un éventuel passage à l’être humain », alerte l’Anses.

Une reprise de la grippe aviaire particulièrement virulente

Le virus influenza aviaire hautement pathogène H5N1 est particulièrement dévastateur auprès de la population d’oiseaux, et notamment auprès des élevages. Après un nombre de contaminations particulièrement important en 2021-2022 – obligeant les autorités à l’abattage de millions de volatiles, sans compter la mort des animaux morts – la reprise de la grippe aviaire a été particulièrement précoce à l’automne 2022.

En octobre dernier, plus de 300 000 volailles d’élevage ont ainsi été abattues depuis l’été, un épisode, une situation jugée « exceptionnelle » et même « encore jamais rencontrée en France », indiquaient alors les autorités.

Depuis, très régulier, les éleveurs et leurs animaux subissent de plein fouet les conséquences de ces contaminations de masse.

À lire aussi

  • Grippe aviaire. « C’est une période apocalyptique » : un éleveur du Gers accuse les pouvoirs publics

Contaminé par l’élevage de canards voisin

Selon le communiqué de l’Anses, qui a mené les investigations, le chat malade testé positif fin décembre 2022 au virus influenza aviaire hautement pathogène H5N1 vivait « à proximité d’un élevage de canards atteint par le virus ».

Il « souffrait de symptômes neurologiques graves dus à l’infection virale et a dû être euthanasié », précise l’agence sanitaire, 

La sensibilité des chats aux virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) est connue depuis 2004 et a déjà été démontrée en Thaïlande et en Allemagne en 2006. C’est la première fois qu’une telle contamination est observée en France.

Anses

À lire aussi

  • Grippe aviaire. Nouveau foyer dans le Gers, la situation préoccupante

Un virus « mutant »

L’Anses rappelle que ce virus peut contaminer des mammifères « suite à des mutations du génome » et précise que le « virus détecté chez ce chat présente des caractéristiques génétiques d’adaptation aux mammifères ».

Craignant que ce virus « mutant » puisse à son tour contaminer les canards de l’élevage alentour, l’Anses a mené des analyses complémentaires permettant d’assurer « que cette mutation n’était pas présente, à ce stade, chez les canards de l’élevage à l’origine de la contamination ».

À lire aussi

  • Grippe aviaire : des élevages sans canard dans les Landes

De quoi favoriser les contaminations humaines ?

Par ailleurs, le fait que ce virus ait contaminé un chat, animal domestique, fait craindre une possible contamination envers les êtres humains. 

La contamination d’animaux de compagnie comme le chat pourrait faciliter le passage du virus à l’être humain. Il est donc essentiel de les maintenir éloignés des élevages infectés et des opérations d’euthanasie des foyers de canards contaminés.

Anses

L’agence sanitaire recommande aux professionnels particulièrement exposés aux virus influenza porcins et aviaires de se faire vacciner contre la grippe saisonnière. « En effet, une infection simultanée par un virus de l’influenza aviaire et un virus de la grippe humaine pourrait conduire à l’émergence d’un nouveau virus grippal potentiellement très contagieux pour l’être humain », écrit l’Anses.

Related Articles

En bref

Notes discordantes autour de la fermeture du Théâtre des Arts à Rouen

15 000 spectateurs dont 12 000 enfants seront privés de spectacle avec...

En bref

Eure. Jean-Luc Romet est le nouveau président de la Communauté de communes Lyons Andelle

Jeudi 2 février 2023, Jean-Luc Romet (au centre) a été élu à...

En bref

Lisieux : avec l’inflation, le pain supprimé des repas à domicile des personnes âgées

Le pain ne fait plus partie des plateaux-repas livrés aux retraités de...

En bref

Les gâteaux New York Rolls cartonnent à la boulangerie d’Espaubourg

Après avoir conquis Les Etats-Unis, les New York Rolls arrivent en France....