Please assign a menu to the primary menu location under menu

Faits divers

un commando séquestre l’équipage d’un bateau placé sous scellés

La Juridiction nationale contre la criminalité organisée (Junalco) s’est saisie de l’enquête et l’a confiée à l’Office anti-stupéfiants.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Un commando a séquestré, dans la nuit du dimanche 10 au lundi 11 octobre, l’équipage d’un bateau placé sous scellés et ancré à Dunkerque. Le 1er octobre, plus de 1,1 tonne de cocaïne avait été découverte dans les cales du Trudy, soit « la plus importante » saisie « réalisée dans les eaux territoriales françaises dans l’Hexagone depuis 2018 ». Une source proche du dossier a affirmé à l’AFP qu’un équipage « de relève » se trouvait à son bord dans la nuit de dimanche à lundi.

Selon les premiers éléments de l’enquête, certains membres de l’équipage « auraient été ligotés », a affirmé le parquet de Dunkerque. Le commando était « violent, menaçant », certains étant armés « de bâtons en bois », mais « il n’y aurait a priori pas de blessures physiques graves parmi l’équipage ». Le parquet a ajouté que les membres du commando s’exprimaient « plutôt en anglais » et « auraient procédé à une fouille du navire accompagné du capitaine mais a priori sans prendre de choses en particulier ».

L’enquête a initialement été ouverte pour « séquestration » et a été confiée à la police judiciaire, a précisé le parquet de Dunkerque. Le parquet de Paris a annoncé plus tard que la Juridiction nationale contre la criminalité organisée (Junalco), basée dans la capitale, s’était saisie de l’enquête en flagrance ouverte pour « enlèvement et séquestration en bande organisée, vols en bande organisée, et association de malfaiteurs », et l’avait confiée à l’Ofast, l’Office anti-stupéfiants.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire