Home En bref Un nouveau médecin généraliste et un kiné arrivent à La Loupe
En bref

Un nouveau médecin généraliste et un kiné arrivent à La Loupe

L’enquête avait amené les gendarmes à interroger une cinquantaine de femmes ayant fréquenté le cabinet de ce médecin du pays de Châteaubriant (Loire-Atlantique).
Un nouveau médecin va arriver à La Loupe. ©orzalaga / Pixabay

Un moment privilégié pour le maire de La Loupe, conseiller départemental d’Eure-et-Loir et président de la Communauté de communes des Terres de Perche.

Un nouveau médecin arrive

L’occasion d’abord pour l’édile de remercier les acteurs de la vie locale, les présidents d’associations, chefs d’entreprises, commerçants, bailleur social (Habitat Eurélien), représentant des autorités civiles et militaires et tous ceux qui contribuent au dynamisme de la Ville. Et de décliner les projets d’avenir qui vont améliorer l’offre de santé à La Loupe

« La situation est tendue et compliquée au niveau national entre le renouvellement des professionnels de santé et les désertifications médicales, pour autant localement, ça fonctionne » s’est félicité l’édile en citant les exemples du centre d’ophtalmologie ouvert au centre hospitaliers et la bonne gestion de la crise du Covid.

À lire aussi

  • Une fermeture de classe annoncée à l’école Roland-Garros à La Loupe

Il a annoncé le recrutement d’un nouveau médecin généraliste Gustavo Constanza qui va débuter dans les jours à venir. Et l’arrivée à La Loupe d’un nouveau kinésithérapeute d’ici quelques mois.

Une gestion rigoureuse et durable

Le maire de La Loupe a rappelé « que face aux préoccupations liées au pouvoir d’achat, aux problèmes d’énergie et aux coûts des matières premières dans les années à venir,  il faut aller vers une gestion rigoureuse et durable. Malgré ce contexte géopolitique, il faudra maintenir les investissements ».

En matière de dépense d’éclairage publique, la Ville fait le maximum avec le syndicat Eure-et-Loir Énergie pour passer à 100 % en Leds d’ici quatre ou cinq ans.

Et nous allons éteindre un lampadaire sur deux sur des lignes assez énergivores dans la rue du Thymerais, la rue de Beauce et la rue de Verneuil, l’allée noire au stade municipal et sur l’allée transversale qui va jusqu’au collège pour permettre d’économies entre 7 à 8 000 € par an.

Des économies liées également au nouveau contrat de délégation de service public de l’eau potable. En matière de développement économique, « on retrouve du dynamisme avec notamment, le projet intercommunal d’agrandissement de la ZA des Grands Prés sur 3 hectares » a rappelé l’élu qui a profité de cette cérémonie pour saluer le dynamisme des entreprises, notamment la coopérative Pluri’El ayant fêté ses 10 ans.

Un discours d'Éric Gérard de plus de 30  minutes devant une partie des acteurs de la vie locale.
Un discours d’Éric Gérard de plus de 30 minutes devant une partie des acteurs de la vie locale. ©Action Républicaine

Deux maisons âges et vie

Il a rappelé la sortie d’une nouvelle application de e-commerce locale. Quant au projet du Lotissement de la chamaille, il est terminé et en cours de commercialisation « avec déjà une dizaine de terrains vendus. Deux maison Ages & vie vont aussi arriver en 2024 avec 18 places de colocation pour des personnes âgées avec une assistante de vie 24h/24 ».

À lire aussi

  • A La Loupe, la zone artisanale des Grands Près va s’étendre de 11 lots supplémentaires

Le maire compte rendre la « maison » propre et donné quelques chiffres assez parlants pour illustrer la bonne situation financière de la Ville. Lors de cette cérémonie, Éric Gérard a décliné trois chantiers importants « qu’il souhaite achever d’ici 2026 pour la fin de son mandat » 

Trois gros chantiers seront lancés en 2023

Centre hospitalier.  Éric Gérard a annoncé le lancement de la réhabilitation-requalification de l’Ehpad et de l’ensemble du centre hospitalier en 2023. Cet établissement « premier employeur de la Ville » va ainsi se réorganiser sous la houlette de son directeur adjoint Frédéric Boczkoski pour maintenir son niveau sanitaire et médical, ses services de soins de qualité et de proximité, son encadrement, son service animation et d’humanisation adaptés, ses soins palliatifs, son hôpital de jour pour les patients atteints d’Alzheimer… L’idée est de faire de cet hôpital intégré dans la ville « un site expérimental pour amener une autre vision de ces établissements en répondant à un besoin d’hébergement différent, avec une prise en charge du patient peut-être pas à 100% mais quand on a besoin d’y aller pour quelques jours en cas de difficultés, pour y rester peut-être en hôpital de jour et revenir dans sa maison le week-end ».Fin de la Déviation.  L’année 2023 verra également la fin déviation autour de La Loupe avec le lancement de l’aménagement deux carrefours sécurisés sur la RD928 pour une connexion du sud-ouest au nord-est en contournement de la ville. L’opération n’est pas neuve déjà à son arrivée en tant que conseiller général  en 2008, Éric Gérard entendait déjà parler de ce projet qu’il avait inscrit au niveau départemental. Ce dossier étudié dès 2014 a ensuite été repris en 2022 avec un tracé mineur sur environ 3 km par les services du Conseil départemental d’Eure-et-Loir. « Nous allons faire en sorte de perturber le moins possible les écosystèmes environnementaux et la biodiversité », souligne l’élu. Un projet est relativement simple à mettre en œuvre. La déviation débutera juste après l’entreprise Thévenon sur la route de Nogent-le-Rotrou pour arriver derrière le dernier rond-point de la zone commerciale de la Cerisaie. « Des études sont lancées, ça sera terminé en 2025 », annonce l’élu. Gymnase. La création d’un équipement important est prévue sous l’égide de l’intercommunalité : un nouveau gymnase devenu nécessaire dans cette zone de chalandise d’environ 10 000 personnes pour répondre à la demande de 900 licenciés sportifs des clubs loupéens (30% de loupéens et 70% de gens de l’extérieur) et des disciplines qui pourraient être développées. « Un investissement chiffré entre 2 à 2,3 millions d’euros. La collectivité souhaite saisir les opportunités pour avoir les bons financements et compter sur l’aide de l’État, c’est un vrai enjeu. »

Tourisme, culture et manifestation

Un nouveau projet touristique qui va voir le jour à partir du mois d’avril 2023 au château en cours de réhabilitation  avec un produit qui s’appellera « Le Château » avec des références sur l’histoire locale pour vivre « une visite historique, ludique et incroyable » souligne l’élu. L’école de musique en cours de réhabilitation sera ouverte en septembre. La ville prépare la thématique de la saison culturelle sur l’Afrique.

À lire aussi

  • Travaux : Bientôt une réfection du terrain de foot de La Loupe ? 

Et 2023 marque également le retour du Festival du jeu avec d’une envergure régionale les 22 et 23 avril 2023.Juste avant de conclure ce discours, Éric Gérard a mis l’honneur trois personnalités locales : Alexis Beaufils, champion du monde des arts sucrés 2023 ; Bruno Delangle, le directeur général des services de la ville de la Loupe et Anna Stépanoff, la conseillère régionale et fondatrice en octobre 2014 de la Wild code School à La Loupe.

Related Articles

En bref

Une psychologue spécialiste de l’enfance et du handicap s’installe à Villers-Bocage

Charline le Royer, psychologue spécialisée dans l’enfance et le handicap, est la...

En bref

Carnet rose. Un nouveau bébé Oryx est né à l’African Safari, près de Toulouse

En avril 2022, deux petits Oryx sont nés. (©Zoo African Safari) Un...

En bref

Mulhouse. Le passage des Cuveliers fermé du 13 au 17 février 2023

Le passage des Cuveliers, à Mulhouse (Haut-Rhin) sera fermé à la circulation...

En bref

Réforme des retraites. Une manifestation hier ; une autre samedi prochain

Face à la réforme des retraites, les revendications n’ont pas changé à...