News 24-7

un officier de gendarmerie relevé de son commandement et muté pour refus de vaccination

Les gendarmes affectés sur le terrain ou au contact du public doivent être complètement vaccinés contre le Covid-19 depuis le 15 septembre dernier.

Un chef d’escadron commandant la compagnie de gendarmerie de Langon (Gironde) a été relevé de son commandement opérationnel et muté « sur un poste » sans « contact avec le public » pour un refus de vaccination contre le Covid-19, selon une information obtenue vendredi auprès de la gendarmerie.

À la tête d’un effectif de 150 gendarmes, cet officier supérieur de 32 ans a été d’abord sanctionné de dix jours d’arrêt puis muté vers la Direction générale de la gendarmerie à Paris, « sur un poste où il n’est plus en contact avec le public » a indiqué la gendarmerie en Gironde, confirmant une information du journal Sud Ouest.

« Un événement rare »

Cette sanction liée à un refus de vaccination est « un événement rare » dans la gendarmerie car celle-ci est « peu confrontée au problème », a ajouté la même source.

Depuis le 15 septembre, les gendarmes affectés sur le terrain ou au contact du public doivent être complètement vaccinés contre le Covid-19, selon une note de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) consultée par nos confrères l’AFP.

Selon Sud Ouest, une nouvelle cheffe d’escadron de la compagnie de Langon a été nommée et prendra ses fonctions début janvier.



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire