Faits divers

un rassemblement de 300 personnes devant le lycée Malherbe, une semaine après l’agression d’une enseignante

La professeure, âgée d’une soixantaine d’années, a été blessée au cou et au thorax. Elle ne se sent pour l’instant pas capable de revenir au lycée. 

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Une semaine après l’agression d’une enseignante à l’arme blanche par un élève au lycée Malherbe de Caen (Calvados), un rassemblement de soutien réunissant près de 300 lycéens, enseignants et personnels a eu lieu mardi 20 septembre devant l’établissement, a constaté la journaliste de France Bleu Normandie présente sur place.

Ce rassemblement était organisé par la direction de l’établissement scolaire. « À Malherbe, tous contre la violence, tous avec toi », pouvait-on lire sur de nombreuses feuilles blanches accrochées aux fenêtres du lycée. Le proviseur de l’établissement, Jean-Christophe Bidet, a prononcé un discours. Les professeurs présents ont également fait part de leur besoin de rencontrer le ministre de l’Education nationale Pap Ndiaye.

Le mardi 13 septembre, une enseignante de français du lycée Malherbe de Caen a été agressée à l’arme blanche par un élève âgé de 15 ans. La professeure, âgée d’une soixantaine d’années, a été blessée au cou et au thorax. Si elle a pu sortir de l’hôpital le lendemain, elle reste très traumatisée et ne se sent pour l’instant pas capable de revenir au lycée, selon ses collègues sur place.

Une information judiciaire a été ouverte jeudi 15 septembre pour « tentative d’assassinat ». L’adolescent de 15 ans, auteur de l’agression, a été hospitalisé et n’a donc pas encore été présenté à un juge d’instruction. Après cette agression, Pap Ndiaye avait affirmé qu’il « rencontrera l’équipe éducative du lycée Malherbe de Caen prochainement », sans annoncer de date précise.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 13 134

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.