Home Web Un suspect arrêté en lien avec le quadruple meurtre d’étudiants américains
Web

Un suspect arrêté en lien avec le quadruple meurtre d’étudiants américains

L’enquête sur le quadruple meurtre d’étudiants à l’université de l’Idaho patinait depuis la mi-novembre. Vendredi, un suspect a été arrêté de l’autre côté du pays, en Pennsylvanie, ont annoncé les médias américains. Les autorités doivent tenir une conférence de presse à 13 heures (22 heures, heure de Paris).

La prison du comté de Monroe a publié une photo de Bryan Kohberger, 28 ans, et des documents judiciaires montrent qu’il doit être extradé vers l’Idaho. Kohberger est un doctorant en criminologie et droit pénal à l’université de Washington, un établissement situé à une douzaine de kilomètres de l’université de l’Idaho. Mi-2022, un étudiant du même nom avait lancé un appel à contribution sur Reddit pour un projet de recherche visant à « comprendre comment les émotions et les traits psychologiques influencent leurs décisions quand ils commettent un crime ».

Hyundai blanche

Il est 11h58, dimanche 13 novembre, quand les services de secours reçoivent un appel d’étudiants au 1122 King Road à Moscow, bourgade au milieu des collines de cet Etat rural du nord-ouest américain. Sur place, les policiers découvrent quatre cadavres : deux au premier étage, deux au second. Les corps de Kaylee Goncalves, Madison Mogen, 21 ans, Xana Kernodle et Ethan Chapin – 20 ans et en couple – sont lardés de coups de couteau. Aucune trace de crime sexuel n’est relevée mais certaines des victimes portent des blessures de défense.

Les quatres étudiants de l'université de l'Idaho, Kaylee Goncalves et Madison Mogen (haut), et Ethan Chapin et Xana Kernodle, tués le 13 novembre 2022.
Les quatres étudiants de l’université de l’Idaho, Kaylee Goncalves et Madison Mogen (haut), et Ethan Chapin et Xana Kernodle, tués le 13 novembre 2022. – Instagram

Selon les premiers éléments de l’enquête, ces étudiants sans histoire ont été tués dans leur sommeil, sans que cela ne réveille leurs deux autres colocataires dans cette maison blanche de trois niveaux aux petites fenêtres. L’heure du crime ? Entre 02h52, heure des derniers coups de fil relevés sur le téléphone de Kaylee Goncalves, et l’appel aux secours en fin de matinée. Tous avaient fait la fête la veille, un banal samedi soir étudiant.

Rapidement, une centaine d’enquêteurs de la police locale, de celle de l’Etat et du FBI sont mobilisés. Ils collectent 113 scellés, 4.000 photographies et plus de 5.000 éléments de preuve. L’enquête semble faire du sur-place jusqu’à ce que les autorités publient une photo d’une Hyundai Elantra blanche. Selon NBC News, un véhicule du même type a été retrouvé au domicile du suspect, en Pennsylvanie.

Related Articles

Web

Championne de patinage en Ukraine, Irina a retrouvé la glace à Rennes

Originaire de Kharkiv, Irina Babchenko a fui sa ville dès le début...

Web

Les retraites au Sénat, la sécheresse inquiète et Le Graët vers la sortie

« 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer...

Web

Guerre en Ukraine EN DIRECT : Le chef du renseignement ukrainien ne voit pas Pékin livrer des armes à Moscou…

Suivez avec nous les informations sur le conflit en ce mardi 28...

Web

En meeting à Amiens, la Nupes veut oublier ses divisions stratégiques

Alors qu'approche la greve du 7 mars, Francois Ruffin, Olivier Faure, Marine...