Please assign a menu to the primary menu location under menu

Etranger

Une action est en cours au siège social d’Ores à Gosselies: « 250 personnes et 150 véhicules » mobilisés

Une action est en cours au siège social d’Ores, l’un des gestionnaires du réseau Electrabel. Les véhicules affluent depuis ce matin 10h à Gosselies. Une discussion entre la délégation patronale d’Ores et les employés sur place a lieu en ce moment afin d’entendre les revendications des employés.

« Mouvement de grève au siège social d’Ores », « sirènes hurlantes », « plus de 100 véhicules sur la route », « les camions de toutes les régions de la Wallonie sont là pour manifester leur mécontentement ». Vous avez été nombreux à presser le bouton orange Alertez-nous pour nous avertir qu’une action était en cours au siège social d’Ores à Gosselies. Quelles sont les revendications des employés? 

« C’est un coup de gueule », nous explique un délégué syndical CNE présent sur place. « Un mal-être général« , ajoute Yves, employé chez Ores à Verviers depuis 36 ans. Selon lui, la direction « balaie les revendications » de ses employés.

Certains ont donc décidé, dans une action conjointe avec le syndicat CNE, de se mobiliser: « Une bonne partie du personnel qui assume des rôles de garde est venue, de toute la Wallonie, manifester son mécontentement » devant le siège social d’Ores, explique le délégué syndical. Environ « 250 personnes et 150 véhicules » sont mobilisés, estime-t-il.


© Alertez-nous 

Que réclament les grévistes? 

Les grévistes demandent « une revalorisation des métiers techniques » et « un rapprochement entre les anciens et les nouveaux statuts qui n’ont pas les mêmes avantages« , détaille Yves, lésé.

Les revendications portent notamment sur une différence de statut horaires entre les anciens, et les nouveaux, mis à jour en 2002.

Yves nous explique: « On a une semaine de garde par mois. L’ancien statut permet de récupérer le dimanche de garde, qu’il soit presté ou non », offrant ainsi un jour de récupération à l’employé de façon « compensatoire ». Les nouveaux statuts, eux, « n’ont pas cette récupération lorsqu’ils sont de garde un dimanche mais doivent prester quand même », pointe-t-il. 

Contactée, la porte-parole d’Ores Annabel Vanbever confirme être au courant qu’une action de protestation est en cours au siège social. « Hier on savait déjà que ce type d’action allait se produire. La direction rencontre les employés en ce moment », assure-t-elle. 

Les employés espèrent, par cette action, se faire entendre de la direction: « Il y a un nouveau DRH, au bout d’un moment ils vont être obligés d’être à l’écoute », pointe le délégué syndical présent sur place. Et il est sans appel: « Si rien ne ressort de cette concertation, les actions vont se durcir et s’amplifier sur d’autres sites d’Ores » .


© Alertez-nous 


© Alertez-nous 



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire