Sud

UZÈS Le projet de piscine, d’école et de parking au parc Pompidou sur les rails

Mardi soir, lors du conseil municipal d’Uzès (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

C’est un projet dont on parle depuis un bout de temps, et qui a avancé ce mardi soir lors de la séance du conseil municipal d’Uzès avec le vote du lancement de sa déclaration de projet. 

Il s’agit du projet de « Parc Pompidou », qui consiste à créer, sur des parcelles proches de l’avenue du même nom, « notamment la future piscine couverte intercommunale, mais aussi d’y déplacer l’école Sainte-Anne et d’aménager une aire d’étape de camping-car ainsi qu’un parking gratuit d’environ 300 places », précise l’adjoint à l’Urbanisme, Bernard Poissonnier. 

Un dossier « qui mérite un peu de débat », selon l’opposant Simon Subtil, qui regrettera notamment que « l’installation de la piscine se fasse sans aucune discussion en conseil municipal sur son lieu d’implantation » et que le Plan local d’urbanisme n’ait pas été révisé, ce qui aurait permis, selon lui, « d’avoir une visibilité de ce que la ville veut faire ».

Le maire Jean-Luc Chapon lui répondra, après lui avoir indiqué qu’il était « difficile à suivre », que « le choix de la piscine n’a été fait ni par (lui) ni par Fabrice Verdier mais par une équipe précédente, il y a une dizaine d’années ». Le maire estimera aussi que si le lieu d’implantation de la piscine avait été défini aux Sablas, à Montaren, « elle ne se serait pas faite, à cause de ceux qui nous mettent des bâtons dans les roues », référence à l’opposition toujours active contre le projet de ZAC sur ces terrains. 

L’opposant Jérôme Maurin demandera ensuite si un enquête publique était prévue pour ce projet. « Comment pouvez-vous penser, vous l’ancien adjoint à l’Urbanisme, qu’il n’y aurait pas d’enquête publique ? », lancera le maire, avant de demander à Jérôme Maurin de signaler au conseil municipal qu’il était « intéressé par cette affaire, votre terrain frôle la zone concernée ». L’opposant affirmera que c’est faux, avant de refuser de sortir pour le vote, comme le lui demandait Jean-Luc Chapon. 

Après une nouvelle question de Jérôme Maurin sur les études qui seront conduites sur le terrain, Jean-Luc Chapon évoquera les études paysagère et faune/flore « qui sont terminées » et l’étude hydrologique « qui va être lancée ». Il y en aura peut-être d’autres au fil de l’avancement du projet. La délibération sera votée avec deux voix contre, celles du groupe de Lydie Defos du Rau, et deux abstentions, celles du groupe de Christophe Cavard et Jérôme Maurin. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 14 437

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Alert: Content selection is disabled!!