A la une

Val-d’Oise. Un trafic de stupéfiants démantelé par les gendarmes à Domont

Plus de 150 gendarmes ont été mobilisés pour mener
Plus de 150 gendarmes ont été mobilisés pour procéder aux interpellations des trafiquants présumés. (©Illustration/Gendarmerie)

Des ventes quotidiennes au sein de la cité provoquant des troubles et un sentiment d’insécurité pour ses habitants. Les trafiquants de cannabis pourrissaient la vie du quartier des Promeneurs à Domont. Leur activité a été mise à mal par les gendarmes du Val-d’Oise qui ont interpellé cinq suspect après plusieurs mois d’investigations.

« Un réseau structuré »

C’est en février dernier que les militaires de la Brigade de recherches de Montmorency, appuyés par ceux par la Brigade territoriale autonome de Domont, démarrent leur enquête. Ce point de deal, bien connu et régulièrement dénoncé par les élus locaux, constitue « un lieu idéal pour le trafic de stupéfiants de part sa situation géographique, située face à la gare », souligne la gendarmerie du Val-d’Oise.

Les investigations menées durant sept mois par les enquêteurs, impliquant des des surveillances techniques et physiques, leur permettent de mettre au jour « un réseau structuré impliquant plusieurs protagonistes », poursuit la gendarmerie. Des des vendeurs mais également des fournisseurs sont ainsi identifiés par les militaires.

2800 euros en numéraires et 4,556 kilos

Le 21 septembre 2021, une opération judiciaire d’envergure est  menée sous le contrôle du procureur de la République de Pontoise. Dès 6h du matin, 152 gendarmes de la région Île-de-France, enquêteurs, unité d’intervention et équipe cynophile, sont diligentés par le parquet pour procéder aux interpellations.

Durant les perquisitions effectuées aux domiciles des trafiquants présumés, plusieurs saisies ont été effectuées parmi lesquelles près de 2800 euros en numéraires et 4,556 kilos de résine cannabis.

Après 48 heures de garde à vue, sur décision du procureur de la République de Pontoise, cinq personnes ont été déférées pour être jugées en comparution immédiate. Trois des cinq prévenus ont été placés en détention provisoire en attendant leur jugement qui aura lieu le 21 octobre 2021. 

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Gazette du Val d’Oise dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 10 943

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.