VIDEO. Khaled Miloudi, ancien braqueur, raconte sa vie après la prison


Publié


Mis à jour

Brut.

Article rédigé par

Après avoir passé 30 ans de sa vie derrière les barreaux, Khaled Miloudi a réussi à se reconstruire et à sortir du banditisme. En prison, il s’est tourné vers l’écriture pour survivre. Pour Brut, il raconte son parcours.

“J’étais désociabilisé, et dans la cour de promenade, j’ai rencontré des anciens qui m’ont pris sous leur aile. Et à partir de là, j’ai mis les pieds dans le grand banditisme.” À la sortie de sa première condamnation de 18 mois de prison pour bagarre, Khaled Miloudi retrouve ses confrères rencontrés derrière les barreaux. À leurs côtés, il participe à des braquages. “J’étais bien habillé, j’avais des belles voitures, j’avais de l’argent, et donc, partout où j’allais, c’était tapis rouge.” Mais ce train de vie n’a pas duré, et l’a renvoyé en détention.  

Je me suis fait arrêter après le braquage d’une joaillerie à Rouen, après une fusillade avec un échange de coups de feu avec la police.” Khaled Miloudi est alors condamné à 30 ans de prison, mais ne pensait pas s’en sortir. “Le suicide, pour moi, c’était comme une forme de libération”, avoue-t-il. “Et là, je me suis jeté sur le bloc-notes et j’ai commencé à écrire.” 

Pour lui, l’écriture a permis de le “sauver”. “Je ne me suis pas suicidé parce que justement, j’ai pu extraire ce que je devais tout de suite extraire, tous ces bleus sous la peau, toutes ces affres, toutes ces absences.” Khaled Miloudi a pu trouver un emploi pendant sa peine. Et à sa sortie, l’ancien détenu n’avait qu’une idée en tête “faire des rencontres”. “Toutes les personnes qui ont appris mon parcours ont été surprises. J’avais le sentiment à ce moment-là qu’en fin de compte, les gens étaient beaucoup plus ouverts que ce que je pensais.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.