Please assign a menu to the primary menu location under menu

Faits divers

VIDEO. « Un pied de nez envers les victimes, la police et la justice », dit le demi-frère de la petite Cécile à propos du suicide du « Grêlé »


Publié


Mis à jour

Durée de la vidéo : 1 min.

VIDEO. "Un pied de nez envers les victimes, la police et la justice", dit le demi-frère de la petite Cécile à propos du suicide du "Grêlé"
Article rédigé par

Luc Richard-Bloch avait vingt-quatre ans quand il a croisé le violeur et l’assassin de sa petite sœur de 11 ans dans l’ascenseur de leur immeuble parisien en 1986. Le soulagement qu’il a ressenti au dénouement de l’affaire s’est transformé en colère après le suicide de François Vérove… Extrait du magazine « 13h15 le samedi » du 9 octobre 2021.

Les policiers ont traqué pendant trente-cinq ans celui qu’ils ont appelé l’ »homme au visage grêlé ». Le 30 septembre 2021, l’un des plus vieux « cold cases » français a été élucidé grâce à des expertises ADN. Elles ont confirmé que l’ex-gendarme et policier à la retraite François Vérove, 59 ans, qui s’est suicidé au Grau-du-Roi, dans le département du Gard, était bien le tueur en série.

L’ancien motocycliste de la Garde républicaine, avant d’intégrer la brigade motocycliste urbaine de la police dans les Bouches-du-Rhône et de devenir chef de l’une des brigades de Montpellier (Hérault), ne s’en prenait pas qu’à des fillettes. Recherché pour trois meurtres et cinq viols, il a en effet agressé des jeunes femmes et assassiné deux adultes. Et les enquêteurs ont longtemps pensé que ces crimes étaient l’œuvre de plusieurs individus.

Son dernier crime connu remonte à 1994…

François Vérove, convoqué par la police dans le cadre de l’enquête qui avait convoqué 750 gendarmes en poste dans la région parisienne à l’époque des faits, s’est donné la mort dans un appartement qu’il avait loué fin septembre. « L’idée d’apprendre qu’il était mort m’a arrêté dans ce soulagement », confie Luc Richard-Bloch, le demi-frère de la petite Cécile, 11 ans, violée et tuée à Paris en 1986.

Est-il en colère ? « Bien sûr que je suis en colère, c’est évident. Malheureusement, je prends son suicide, non pas comme une forme de justice que l’on aurait rendue à Cécile, mais comme un véritable pied de nez envers les victimes, la police et la justice. » Le « Grêlé » a laissé derrière lui une lettre d’aveux dans laquelle il reconnaît plusieurs crimes et affirme n’en avoir pas commis depuis 1997. Son dernier crime connu remonte à 1994…

> Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique « Magazines« .

Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de nos JT avec notre newsletter

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème

vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.





Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire