Sud

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Retrouvez les livres de Cécile Miraglio dans sa boutique « Les Petits Zecolos »

Cécile Miraglio a ouvert le 1er septembre sa boutique « Les Petits Zecolos » en centre-ville de Villeneuve-lez-Avignon. (Marie Meunier / Objectif Gard)

L’aventure des livres « Les Petits Zecolos » prend un nouveau tournant. Leur auteure et illustratrice, Cécile Miraglio, a ouvert sa boutique en centre-ville de Villeneuve-lez-Avignon, place Victor-Basch, le 1er septembre dernier. 

Dans les rayons, les visiteurs pourront trouver sa fameuse collection de livres sur les insectes « Le Jardin de Juliette et Joséphine« , mais aussi d’autres ouvrages, des jeux, des crayons, de l’aquarelle et autres idées de cadeaux pour tous les budgets. « Je voulais une boutique où les articles sont fabriqués au maximum en Europe, avec une belle qualité« , indique Cécile Miraglio.

Le changement de vie de la Villeneuvoise, graphiste de formation, a débuté il y a trois ans, quand elle quitte son travail et caresse le rêve de devenir illustratrice jeunesse. L’occasion se présente quand sa fille lui demande un livre en lettres cursives (écriture manuscrite attachée, NDLR) qui « limiteraient les problèmes de dyslexie », précise-t-elle. Impossible de trouver un ouvrage alors la maman décide de le créer. Mais sur quel thème ? « Un jour, ma fille s’est faite piquer par une guêpe et a pensé qu’il s’agissait d’une abeille. Je me suis dit : ce n’est pas possible que Juliette fasse cette erreur alors qu’on passe notre temps dehors« , raconte-t-elle. Son premier opus du « Jardin de Juliette et Joséphine » (du nom de ses deux filles âgées de 9 et 5 ans, NDLR) s’intitule donc « L’Abeille » et raconte en texte et images les propriétés et l’importance de cet insecte pollinisateur.

« Ces petites bêtes sont indispensables à nos propres vies »

« Dans mes livres, je veux expliquer la fonction de chaque insecte dans notre écosystème. Les gens ont souvent très peur des insectes alors qu’on en est très dépendants. Ces petites bêtes sont indispensables à nos propres vies, on ne pourra plus se nourrir si elles disparaissent. Donc pour moins en avoir peur, il faut déjà mieux les connaître. Si on sait expliquer leur rôle, on portera un regard différent« , raisonne Cécile Miraglio. Depuis, son bestiaire littéraire a bien grandi. La coccinelle, la libellule, le bousier, la cigale et dernièrement le gendarme ont tous eu le droit à leur livre calligraphié. Le tout imprimé en France bien sûr. L’auteure a même édité un jeu memory sur le thème des insectes.

Face au succès grandissant de ses livres, il fallait plus de place à Cécile Miraglio pour travailler. Elle est donc ravie d’avoir investi ce local où elle organisera aussi des ateliers avec les enfants à partir du mois de décembre.

Marie Meunier



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 13 197

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.