Please assign a menu to the primary menu location under menu

En bref

Voici les fruits et légumes qui ne pourront plus être vendus sous plastique

Un pas de plus vers la fin des emballages à usage unique. Certains fruits et légumes frais ne pourront plus être vendus sous plastique, dès le 1er janvier 2022.

Fini les oranges, pommes ou prunes emballées dans du cellophane : le décret qui interdit le suremballage dès l’année prochaine, signé par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, et celui de l’Agriculture Julien Denormandie, va paraître ce mardi 12 octobre. Le texte établit une liste d’aliments qui ne pourront plus être vendus sous plastique. 

Selon la liste dévoilée par les différents ministères, les légumes concernés sont donc les poireaux, les courgettes, les aubergines, les poivrons, les concombres, les pommes de terre, les carottes, les tomates rondes, les oignons, les navets, les choux et choux-fleurs, les courges, les panais, les radis, les topinambours et les légumes racines.

Pour les fruits, les concernés sont les pommes, les poires, les oranges, les clémentines, les kiwis, les mandarines, les citrons, les pamplemousses, les prunes, les melons, les ananas, les mangues, les fruits de la passion et les kakis.

Cette interdiction d’emballage plastique ne sera cependant pas applicable aux fruits et légumes vendus par lots de plus d’1,5 kilo. Aussi, certains fruits et légumes plus fragiles bénéficient d’une exemption jusqu’en 2023, 2024 ou 2026, pour laisser le temps aux industriels de réfléchir à des emballages responsables, sans plastique. C’est notamment le cas pour les fraises, framboises, pêches, asperges, brocolis, ou encore les herbes aromatiques. 

La lutte contre les emballages fait partie des mesures de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, portée par le ministère de l’écologie et adoptée en janvier 2020. Cette loi prévoit la fin de la mise sur le marché des emballages en plastique à usage unique d’ici à 2040. Les pailles, couverts ou confettis en plastique sont déjà interdits depuis le 1er janvier 2021. Figurent également dans le texte l’interdiction des jouets en plastique distribués gratuitement dans des restaurants lors de l’achat de menus, dès 2022, ou encore la fin de la vaisselle jetable (tous matériaux confondus) dans les fast-foods en 2023. 



Source link

admin
the authoradmin

Laisser un commentaire