Wout Van Aert s’impose en solitaire et conforte son maillot jaune

Publié le : Modifié le :

Frustré par ses trois deuxièmes places lors des trois premières étapes du Tour, Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a conforté son maillot jaune en remportant la 4e étape. Il s’est extrait du peloton dans la dernière difficulté du jour pour aller chercher seul la victoire.

Wout Van Aert a répondu de la plus belle des manières aux détracteurs qui lui reprochaient d’avoir « seulement » fin deuxième sur les trois premières étapes du Tour de France 2022. Le Belge de 27 ans a réalisé un coup de force mardi 5 juillet dans le final de la quatrième étape. Déjà porteur du maillot jaune, il est passé à l’offensive dans la dernière petite difficulté du jour à 11 kilomètres de l’arrivée, prenant l’avantage sur un peloton qu’il ne rendra jamais. 

Soucieux de savourer le moment, il a passé la ligne à Calais en imitant l’oiseau qui s’envole avec ses bras. Une digne manière de fêter ce qui constitue déjà sa septième victoire dans le Tour de France, en quatre éditions disputées.


Un scénario prévisible déchiré par Van Aert

Avant cela, l’étape semblait prendre le chemin du scénario habituel des étapes de transition. Une échappée matinale qui part dès les premières minutes mais à laquelle les sprinteurs, soucieux de se jouer la victoire dans les derniers hectomètres, ne se laissent aucune chance. Mais Wout Van Aert a déchiré ce scénario trop prévisible avec son attaque. Sur la ligne, il a devancé de huit secondes le premier groupe de poursuivants réglé par le Belge Jasper Philipsen, qui a levé les bras sur la ligne en croyant avoir gagné. Le Français Christophe Laporte a pris la troisième place du jour


Les deux courageux du jour se nommaient Magnus Cort Nielsen (EF Education-EasyPost), qui s’est collé à la tâche pour conforter son maillot à pois dans les cinq premières côtes répertoriées de l’étape. Passant en tête à chaque fois, il fait tomber un record de Federico Bahamontes record datant de 1958. Il est en effet passé en tête de 11 « grimpeurs » consécutifs grâce à ses trois échappées en autant d’étapes. Son compagnon d’échappée était Anthony Perez (Cofidis), qui quant à lui a décroché le prix de la combativité en rendant les armes qu’au moment de l’attaque de Van Aert.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.