XV de France. La Coupe du monde 2023 ? Yoan Tanga et Thomas Jolmes y pensent…

Après avoir honoré sa première sélection avec le XV de France, Yoan Tanga avoue faire de la Coupe du monde 2023
Après avoir honoré sa première sélection avec le XV de France, Yoan Tanga avoue faire de la Coupe du monde 2023 « un objectif ». (©Icon Sport)

Dans la fournaise d’Aichi au Japon, Yoan Tanga (Racing 92) et Thomas Jolmes (Bordeaux-Bègles) ont effectué leurs premiers pas avec le XV de France, s’attirant même les louanges de Fabien Galthié ravi des prestations des deux joueurs. « Il a réalisé 30 premières minutes de très haut niveau », a déclaré le sélectionneur au sujet du deuxième ligne de l’UBB. Et sur le troisième ligne francilien, il a évoqué « un gros, gros match ».

Tanga : « On joue pour la France, c’est quelque chose »

« Je suis très heureux d’avoir pu honorer ma première cape. Au niveau des émotions, c’était compliqué à gérer car on pense à sa famille, et on joue pour la France. C’est quelque chose. Niveau rugby, je suis content de ma performance, même s’il y a deux ou trois petites erreurs à corriger. Dans l’ensemble, je suis satisfait », a réagi ce mardi Tanga, 25 ans, originaire de Bondy (Seine-Saint-Denis).

Pour le second test, il semble probable que les deux joueurs soient reconduits par un encadrement tricolore peu adepte du turnover (des changements auront lieu, mais rares, selon les indices de l’entraînement de ce mardi 5 juillet, NDLR). Le même pack devrait être aligné, derrière Max Spring pourrait débuter et Damian Penaud évoluer au centre.

Jolmes : « Si je fais la Coupe du monde, je serai le plus heureux »

Cette tournée au Japon, elle compte plus qu’on ne le croit, même si de nombreux cadres (Dupont, Alldritt, Ntamack…) ont été laissés au repos. « C’est un incubateur pour l’Élite du rugby français », soulignait même un Fabien Galthié en quête perpétuelle d’un nouvel OVNI, mais aussi bien conscient qu’il reste encore des places à prendre pour la Coupe du monde de rugby 2023 en France.

Justement, le Mondial, c’est dans un coin de la tête de tout joueur. « Pour moi, la Coupe du monde serait un objectif final à moyen terme. Mais pour y accéder, il fallait dans ma tête passer par l’étape tournée d’été au Japon 2022. J’ai déjà fait un match, pour l’instant cette tournée représente une étape sur le parcours qui pourrait m’amener peut-être à la Coupe du monde. Je me prépare au mieux à cela. Si je la fais, je serai le plus heureux ; si je ne la fais pas, je continuerai de travailler », a indiqué un Thomas Jolmes qui sait qu’il a droit à une forte concurrence en deuxième ligne, côté droit, avec les Paul Willemse et Romain Taofifenua.

Yoan Tanga, lui, vise aussi ce rendez-vous, mais il estime qu’un an, c’est encore loin : 

La Coupe du monde, c’est un objectif également pour moi. Tous les joueurs français qui sont dans les radars du staff du XV de France ont ça comme envie. Mais ce n’est que dans un an, il y a encore du chemin, comme déjà finir cette tournée au Japon. Après, il y aura une tournée de novembre, le 6 Nations, sans oublier toute la saison en club, il y a plein de choses. Il faut rester concentré sur ce qu’il va arriver à court terme.

Yoan TangaTroisième ligne du XV de France

L’immédiat, c’est un ultime match cette saison au Japon (7h50, samedi 9 juillet). En cas de succès, le 10e de suite, le XV de France égalerait la plus longue série de victoires de toute son histoire.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.