XV de France. Thomas Jolmes, quelle revanche : « Je vais tenter de rester constant… »

Thomas Jolmes réussit un retour au premier plan remarquable, après avoir connu une période délicate.
Thomas Jolmes réussit un retour au premier plan remarquable, après avoir connu une période délicate. (©Icon Sport)

Cette première cape avec le XV de France, marquée par une victoire contre le Japon (23-42), c’est une sacrée revanche pour Thomas Jolmes. Très vite catalogué « grand espoir » au poste de deuxième ligne, le natif d’Echirolles (Isère) a connu une période noire lorsqu’il était à La Rochelle, usé, ayant trop donné avant l’heure, et s’étant « dégoûté du travail », comme il l’avait indiqué auprès de nos confrères de Sud Ouest.

Mais il a su réagir. De belle manière. « Après avoir quitté La Rochelle, j’ai changé ma méthode de travail. Bien sûr, j’ai pris beaucoup de poids, mais à partir de ce moment-là j’avais amorcé une logique de travail pour rester dans la constance », a-t-il déclaré ce mardi 5 juillet depuis Tokyo, là où les Bleus joueront leur second test de cette tournée d’été 2022.

Jolmes : « Je vois ça comme une pente ascendante »

Lors de son passage furtif à Toulon (8 mois environ), les bienfaits de ce changement ne furent guère visibles. « Je revenais de trop loin au niveau du poids », explique le géant à la chevelure volumineuse. À Bordeaux, la métamorphose a alors eu lieu : 

Quand j’ai retrouvé le minimum physique, j’ai recommencé un peu à matcher et j’ai continué mon travail. Je vois ça comme une pente ascendante. J’ai progressé de manière constante, pour essayer de franchir les étapes, qui étaient d’effectuer une saison correcte en Top 14 pour faire éventuellement la tournée au Japon. Maintenant, cet objectif est atteint. Je vais tenter de rester constant pour saisir les opportunités qui s’offrent à moi. C’est la façon de travail que j’ai adoptée, et que je vais suivre jusqu’à la fin de ma carrière.

Thomas JolmesDeuxième ligne du XV de France

La suite, dans l’immédiat, c’est un second test avec les Bleus pour lequel il devrait être – sauf surprise – titulaire, aux côtés de Thibaud Flament. Son premier examen de passage, il l’a passé avec succès, s’attirant même les louanges du sélectionneur Fabien Galthié.

Le deuxième ligne de Bordeaux-Bègles, Thomas Jolmes, connaîtra sa première sélection avec le XV de France face au Japon.
Le deuxième ligne de Bordeaux-Bègles, Thomas Jolmes, estime qu’il doit bosser certains points avant le second test face au Japon. (©Icon Sport)

Il a encore du travail, notamment en défense

Mais de ce premier match, le géant deuxième ligne (2,04m !) retient aussi des points à améliorer, notamment en défense. « Il y a eu beaucoup de sprints, c’est va beaucoup plus. Ça s’apparente à un niveau de Champions Cup, voire plus. J’étais un peu dans le dur, j’avais tendance à parfois lâcher les connexions défensives. On a discuté avec le staff de ce point qu’il faut que je travaille. Par exemple, sur une action, je suis monté comme un fou de l’autre côté du terrain. Du coup, j’ai mis longtemps à me remplacer et j’ai laissé un trou pour Riley qui a pris l’intervalle », décortique-t-il.

Rassurez-vous, Thomas Jolmes retient les leçons. Et défendre, coller de bons timbres, il aime ça. « Depuis quelques années, dès que je peux, j’aime bien, surtout sur les montées défensives proches des rucks, monter très fort et impacter. […] Dès qu’un joueur vient m’affronter, il ne doit plus avoir envie de revenir », sourit-il. Et s’il continue ainsi, sur cette pente-là, quelque chose nous dit que le petit Jolmes aura son mot à dire avec les Bleus en 2023…

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Rugby dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.





Source link

admin

admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.