News 24-7

Zadira, le laser anti-drones que la Russie dit avoir utilisé en Ukraine

La Russie affirme avoir utilisé un rayon laser pour détruire un drone ukrainien. Moscou compte utiliser ces nouvelles armes pour économiser ses missiles.

Contre les drones, les troupes Russes étaient jusque-là désarmées, mais une nouvelle arme serait entrée en jeu selon Iouri Borissov, vice-Premier ministre du Kremlin. Lors d’un entretien sur une chaine russe, il affirme que son pays a abattu un drone Bayraktar TB2 en seulement 5 secondes avec un rayon laser tiré par le système Zadira.

Ce canon laser installé sur un camion blindé est capable d’atteindre une cible à 5 km. Il serait au stade du prototype et Moscou en a rarement parlé, contrairement aux armes hypersoniques. Il avait été évoqué en 2017 lors d’une présentation des nouvelles armes anti-drones mis au point avec la société d’État Rosatom State Atomiс Energy qui a mis au point la première bombe nucléaire de l’ère soviétique.

« Ces systèmes d’armement basé sur des principes physiques sont en route. Ces armes lasers ou à énergies magnétiques remplaceront les armes conventionnelles dans les prochaines décennies », a déclaré Iouri Borissov.

« Symptôme des difficultés de l’armée russe »

Ces nouvelles armes viseraient à devenir une alternative aux missiles conventionnels. Selon Volodomyr Zelensky, la Russie en aurait tiré plus de 2000 depuis le début de l’invasion le 24 février. Sans compter leurs coûts, ils ont touché principalement des infrastructures civiles et n’ont apporté aucun avantage militaire stratégique. A l’inverse, les drones ukrainiens ont permis de stopper des colonnes de blindés et de recueillir des renseignements sur les positions et la composition des troupes russes.

“Au troisième mois d’une guerre à grande échelle, la Russie cherche une arme miraculeuse qui serait ce soi-disant laser. Tout cela indique clairement l’échec de l’invasion. Moscou a peur d’admettre que des erreurs catastrophiques ont été commises au plus haut niveau étatique et militaire russe », a déclaré le président ukrainien.

Pour Michel Goya, ancien officier dans les troupes de marine et consultant défense de BFMTV, l’annonce de l’usage du laser et d’abord le « symptôme des difficultés de l’armée russe ».

« Les drones leur posent problème et ce système est prévu pour tirer à 5 km quand le drone turc Bayraktar tire jusqu’à 14 km », rappelle Michel Goya.

Un effet d’annonce?

Zadira a-t-il été vraiment utilisé ou est-ce un effet d’annonce? Selon Defense News, la véritable arme anti-drone que prépare la Russie serait le drone de combat Soukhoï Okhotnik. Cet appareil armé de missile air-sol et air-air devrait être livré à l’armée russe en 2023.

En attendant d’autres pays ont mis au point des armes laser pour détruire entre autres des drones. En avril, les Israéliens ont dévoilé Iron Beam, un rayon laser de 100 kW capable de détruire des drones, des roquettes et des mortiers. Chaque tir ne coûterait que 3,50 dollars, selon le Premier israélien, Naftali Bennett.

La France n’est pas en reste. Cilas, une filiale d’Arianegroup, a mis au point Helma-P, un canon laser capable de détecter et neutraliser plusieurs drones en quelques secondes volant à une distance d’un kilomètre. L’Onera, Office national d’études et de recherches aérospatiales, un organisme rattaché au ministère des Armées, travaille sur un laser capable de neutraliser un satellite ennemi sans le détruire physiquement. Cette arme défensive peut atteindre des objectifs situés entre 400 et 700 km d’altitude.

Pascal Samama



Source link

Quelle est votre réaction ?

Articles Similaires

1 of 12 760

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.